Soeur Laura Gobeil

"Mon âme est en moi contre sa mère ».
(Ps 130)
 
Voilà, en quelques mots la vie de sœur Laura Gobeil.  Âme candide, cœur généreux, elle allait droit son chemin vers le « Bon Dieu » et sa « Mère Marie » comme elle a aimé le répéter.
 
La simplicité, écrit un auteur, c’est la capacité d’accueillir le quotidien et d’inventer sa vie, jour après jour, dans le sillage de Dieu.  C’est ainsi que notre consoeur a vécu; elle communiquait candidement avec chacune de nous et recherchait la compréhension et l’amour.  Son amitié se reflétait dans ses yeux. Si l’on s’attardait devant son regard, on avait droit à un franc sourire simple et radieux.  Sœur Laura aimait le beau, aimait à  être bien mise et ce, jusqu’à la coquetterie.  La propreté était sa règle d’or et pour elle, s’écrivait en lettres majuscules.
 
Douée d’un cœur d’enfant, corde à son arc, pour s’unir à Dieu, elle demandait spontanément au Seigneur ce dont elle avait besoin et espérait tout de Lui.  Fervente et assidue était sa participation à la prière chorale. Nous gardons en mémoire des messes récitées à mi-voix avec le prêtre, ce qui agaçait quelque peu, mais nous démontrait un désir profond de s’unir au Sacrifice eucharistique.
 
Son attente du Seigneur fut longue. Lorsque son cœur plus fatigué ralentissait, alors ses prières vers le Ciel redoublaient de ferveur.  Nul doute qu’elle soit reçue en fille bien-aimée par son Père qui attendait son enfant.  Maintenant, soeur Laura, repose-toi bien chez le « Bon Dieu », et laisse à d’autres les ménages non terminés.  Que l’Amour qui est beauté éternelle te reçoive pour l’éternité.
 
SS. Antoniennes de Marie
Le