Soeur Aurélie Larouche



« J’attends tout du Seigneur »

 

Aux yeux de Dieu, une vie est riche et belle quand elle est remplie d’abandon malgré le destin qui nous mène vers un tout autre chemin que celui espéré.

Sœur Aurélie accomplissait avec compassion sa tâche d’infirmière quand un pénible accident vint chambouler sa vie.  Plus jamais elle ne pourra exercer sa fonction de soignante.  Rendant service ici ou là, sa vie s’est écoulée sans bruit,  sans éclat.  Mais Dieu l’a soutenue.  Dieu l’a nourrie de son Eucharistie… et sa vie intérieure s’est développée, si bien que la sérénité s’est installée chez elle.  C’est le témoignage qu’elle nous laisse.  Sœur Aurélie s’est offerte dans cette situation de pauvreté.  Elle a œuvré d’une manière autre : les missionnaires furent sa part d’héritage et combien de prêtres a-t-elle aidés ?  Le charisme antonien s’est accompli pour elle d’une manière imprévue.

Quand la vie se fait difficile, une autre porte s’ouvre, ainsi sœur Aurélie a été invitée à espérer le bonheur que Dieu promet.  Nous pouvons facilement imaginer Jésus recevant sa fidèle servante et lui adressant ces paroles : « Viens la bénie de mon Père, reçois en héritage le Royaume préparé pour toi! »

Tu sais sœur Aurélie que le Seigneur s’est toujours tenu à tes côtés. Aujourd’hui,  il te dit à l’oreille du cœur : « Ma fille bien-aimée, quitte ta robe de tristesse, prends la route de mon Amour et viens à la source du bonheur! »


Les  Sœurs Antoniennes de Marie
Le 25 octobre 2018