S. Florence Girard

 Retour vers la page En souvenir

 


« Seigneur, Fils de Dieu,
conduis-nous au Père, transfigure nos vies. »
(Hymne de la Fête de la Transfiguration)


Sœur Florence Girard nous a quittées paisiblement à la fin du jour où, en liturgie, nous célébrions la Transfiguration du Seigneur.  En reprenant un extrait de ses écrits, nous pouvons imaginer qu’elle a pu redire avec bonheur à son Dieu en le voyant face à face : « À toi Jésus, Époux bien-aimé, cœur de mon cœur, centre de tout mon être.  Bonsoir, ta petite épouse est heureuse ce soir… »  

Notre sœur a enfin retrouvé cet Époux bien-aimé après un long parcours où elle a vécu avec ardeur et fidélité sa consécration religieuse et son service dans la communauté.  Sœur Florence avait une spiritualité d’offrande, elle portait en elle le souci d’aimer toujours davantage le Christ et son prochain.  Elle avait aussi une âme délicate qui lui faisait voir ses faiblesses mais elle savait surtout les offrir au Seigneur avec confiance.

Sœur Florence a su rendre témoignage de Celui qui la faisait vivre et elle l’a réalisé concrètement dans les différents services qu’elle a remplis avec générosité et abandon.  Notre sœur bien-aimée, dans les dernières années de sa vie, toujours fidèle, s’est remise entre les mains de son Seigneur.  Et en ce jour de la Transfiguration, Il l’a prise, Il l’a gardée sur son cœur de Père et lui a dit : « Viens te reposer! »  

Sœur Florence, il semble que tu aimais à reprendre pour ta mère la bénédiction spéciale du chanoine Lalancette.  Maintenant que tu reposes ton cœur sur celui du Père, redis avec toute ta tendresse pour ta famille et pour tes compagnes antoniennes « Au nom de Jésus, je vous bénis par les flammes de l’Éternel Amour! »

Les Sœurs Antoniennes de Marie
Le 6 août 2018