Mère Marie-de-Saint-Michel

[<] Retour aux cofondatrices

Joséphine Gignac de Portneuf

10 septembre 1878 - 13 février 1963

Joséphine, fille unique, a grandi dans un milieu masculin ayant dix-sept frères.

Pendant son adolescence, elle est devenue orpheline de son papa Félix Gignac, elle est donc demeurée avec sa mère Marcelline Dusseault. Cette dernière l’amenait à Chicoutimi, de temps à autre, visiter son fils, chef de gare à ce moment-là.

À vingt-cinq ans, elle est entrée au monastère des Soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, sans doute rencontrées en ces occasions. Devenue novice, elle fut choisie pour oeuvrer au couvent près du Séminaire de Chicoutimi où sa communauté assurait les soins domestiques de l’Institution.

À l’instar de quelques compagnes, Joséphine s’allia au groupe des futures Soeurs de Saint-Antoine-de-Padoue et prit rang parmi les mères cofondatrices.

Ses supérieures d’alors regrettèrent cette fervente novice. Douce et effacée, sans esprit d’ambition, elle était toujours prête à accomplir n’importe quelle besogne, prévoyante dans les moindres détails, elle réussissait à boucler tout travail en suspens.

Son bonheur et sa joie grandissaient au fur et à mesure des services rendus. Soeur St-Michel se comportait toujours d’une manière digne de son état de vie.

«Mère des petites besognes» fut son titre de gloire.

 

 


© 2009 Solution Globale Informatique