Mot de la Supérieure générale

Demeurer en mission en ravivant notre fidélité
à la « suite du Christ », la sequela Cristi, jusqu’au bout!


À mi-chemin dans la première année de notre mandat, il est légitime de se poser la question, «Comment cela sera-t-il ?» (Luc 1, 34)

Nous révisons en même temps que nos dévotions à Marie, Mère du Christ Prêtre et à saint Antoine de Padoue, les saines traditions de notre fondateur l’abbé Elzéar DeLamarre et de nos sept cofondatrices. Notre action dans la formation permanente, exigence de la consécration religieuse, nous garde en état de veille. Ainsi, nous avons « l’ouverture constante aux besoins nouveaux et aux signes des temps » (Const. No 71).

L’orientation reçue de notre Chapitre général nous rappelle qu’il est essentiel de demeurer enracinées, en la Parole du Verbe fait chair. Chaque antonienne, inspirée par les écrits du Pape François, se rappelle que « L’amour et la connaissance de Dieu s’apprennent uniquement sur le chemin de la « sequela » dans une disponibilité libérée de la peur et des nostalgies.»  Accueillons-nous, avec la fidélité et le dévouement que requiert le témoignage de notre vie fraternelle. Sachons être, là où nous sommes, de manière prophétique, vivre la joie de l’Évangile dans l’aujourd’hui avec confiance.

Chère lectrice, cher lecteur, portons-nous mutuellement dans la prière pour la mission d’Église qui nous est confiée. Accueillons l’aujourd’hui du Père et en même temps, reconnaissons sa volonté sur chacune de nous et sur l’ensemble de notre Institut. Sachons transmettre à celles et ceux que nous côtoyons, ce que la vie d’antonienne nous a appris, dans la simplicité et dans la joie.

Ginette Laurendeau, a.m.
Supérieure générale
24 janvier 2018


© 2009 Solution Globale Informatique