Bulletin de juin 2005
2005-01-31

Volume 3 Numéro 2

Serait-il illusoire de penser que jusqu’à ce jour, les publications de notre petit bulletin destinées à faire connaître et estimer l’abbé Elzéar DeLamarre, ont été bénéfiques et intéressantes? Quoi qu’il en soit, le vol. 3 no 2 veut spécialement remercier tous ceux et celles qui se sont assidûment souciés de suivre notre quête d’informations. Son objectif est de faire admirer et vanter les mérites, les vertus et le mobile ultime de ce prêtre éminent de chez-nous. Compte tenu de l’immense rôle que ce prêtre a joué, de sa constance à faire le bien et à marcher sur “les routes qui s’ouvraient devant lui”, assuré qu’elles étaient les chemins de Dieu, il n’y a pas à s’y méprendre sur l’à-propos de cette noble cause.Ses écrits abondent en vues profondes et édifiantes, ses oeuvres caritatives et bienfaisantes subsistent encore aujourd’hui, tant et si bien qu’il est opportun de tout remettre en lumière. “Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau...”( Mt 5, 15)

Le Père Casimir, capucin, dans une lettre adressée aux membres du Clergé le 26 février 1930, fait
l’éloge du Serviteur de Dieu en ces termes:

“...En attendant que la plume autorisée d’un de ses confrères et amis fasse prochainement revivre la physionomie du regretté M. DeLamarre, nous sommes heureux pour notre part de constater en lui un caractère noble et loyal, la droiture de son jugement, l’étendue de son érudition, la fermeté calme et réfléchie de ses principes en matière d’éducation, portant la marque d’une intelligence lucide, vigoureuse et bien orientée. Ajoutez à cela son ardeur pour le bien, son esprit d’apostolat, sa charité active et organisatrice, enfin et surtout le sens hautement surnaturel et la franche piété de ce fervent Serviteur de Dieu, de la Vierge Marie et de Saint Antoine, dont toutes ses oeuvres, notamment les institutions du Lac Bouchette, sont une touchante manifestation.”

Ses oeuvres sont traversées de prière, de don aux autres, d’aide aux petits, on le sent brûlant de
charité et de zèle pour le bien des âmes, il est providentiellement préparé par Dieu à sa mission future.
“Monsieur DeLamarre, fondateur et premier directeur du Messager, avait le don de mettre les âmes en contact avec le monde surnaturel. Avec une charmante bonhomie mais, en même temps, avec une souveraine efficacité, il conduisait facilement les âmes à Notre-Dame et à Saint Antoine et, par eux, à Notre-Seigneur”. Fr Albert de St-Félix, o.f.m. Messager, juin 1946.
Un prêtre du Séminaire pouvait dire: “...volontiers, l’on recourait à lui, à son sens pratique des affaires spirituelles, sociales et matérielles; pour la direction des âmes, pour les prédications de circonstances, pour l’organisation des Oeuvres, etc.”

L’abbé DeLamarre était en mesure également d’orienter et de diriger tous ceux qui se destinaient au Séminaire. Comme il avait eu l’avantage d’être remarqué pour ses bonnes dispositions, par le curé de sa paroisse qui lui paya ses études classiques au Petit Séminaire de Québec, rien d’étonnant qu’il ait songé à établir l’Oeuvre du Petit Séminariste. Elle fut placée sous le patronage de Saint Antoine de Padoue et fondée avec la bienveillante approbation de Mgr Michel-Thomas Labrecque.

 

“...Retiré du Séminaire, il ne pouvait cependant se désintéresser des vocations. En 1912, au mois de mars, il fonde l’oeuvre du Petit Séminariste. Le Messager de Saint-Antoine sera l’organe de la nouvelle oeuvre. Avec ardeur il s’occupe de trouver les fonds nécessaires pour faire instruire des enfants pauvres. Il considérait cette entreprise comme une dette de reconnaissance à payer à Dieu pour le remercier ainsi que ceux qui l’avaient aidé. Combien doivent à M. DeLamarre d’être prêtre aujourd’hui. cf Almanach du Messager de St-Antoine, 1955
Devenu professeur de Belles-Lettres, il trouvait son plaisir à embellir ses phrases. Ses envolées
littéraires furent fréquentes. En de nombreuses circonstances, ses poésies laissent percevoir les
richesses de sa sensibilité et de son imagination, la largeur de son inspiration et la noblesse de ses
sentiments. A parcourir le long poème intitulé: Humble hommage à son éminence le Cardinal
Taschereau, composé et édité à l’occasion de son élévation à cette dignité, on imagine aisément dans
quel élan de plume il aurait remercié un évêque émérite à son départ, et salué son successeur à son arrivée en notre diocèse.

“...Ses goûts poétiques s’étaient affirmés de bonne heure et les pages consacrées, en 1886, au récit des fêtes par lesquelles fut célébré le “Premier Cardinal Canadien” renferment l’une de ses meilleures pièces. C”est un hommage au nouveau Prince de l’Eglise...” cf Messager,Juin 1945

En somme, cela semble avoir été une activité intellectuelle à laquelle il s’est livré avec bonheur et
satisfaction. On l’a recherché non pas pour son éloquence mais pour son sens éclairé, sa facilité à exposer un sujet, sa bonté d’âme inépuisable qui le rendait volontiers disponible à toute demande,
il a semblé n’être porté que par son zèle et par son coeur. Tout bon lecteur peut tirer profit et trouver
son content à parcourir ses nombreux articles parus soit, dans L’Oiseau-Mouche, le Messager de
Saint-Antoine, L’Alma Mater, etc. Les événements de la vie, aiguisent sa sensibilité et développent
son imagination; on le découvre à travers ses écrits. Sa foi et l’étendue de sa culture s’y dévoilent
harmonieusement. Il convainc parce qu’il inspire confiance.

En effet, très tôt, sa piété fut remarquée. Un de ses confrères du Séminaire de Québec,” Mgr Louis-Adolphe Paquet rappelle sa grande piété dont il donna, simple collégien, des preuves touchantes, qui le suivit tout au long de sa carrière et que les institutions si édifiantes du Lac Bouchette attestent éloquemment. On n’a qu’à jeter les yeux sur le “Manuel” qu’il a composé à l’usage des pèlerins de sa Grotte de Notre-Dame de Lourdes, pour saisir sur le vif le sens hautement surnaturel de ce fervent Serviteur de Dieu et de Marie.” MESSAGER, Numéro-Souvenir, juin 1945 “Il était beau à voir quand il priait en nous accompagnant à la grotte.”


Tout en exerçant un ministère influent et bénéfique auprès des Hospitalières, il sut promouvoir auprès des orphelines et des malades comme aumônier, chapelain, la dévotion particulière à Saint Antoine qu’il avait la mission de répandre. Cette dévotion trouva sa place auprès de ces personnes et fut pour elles tour à tour l’expression de leur foi ou de leur ferveur, ou de leur chemin vers Dieu. Accordant une priorité au culte à rendre à Dieu, il s’appliqua à les aider à vivre plus intensément selon l’Evangile par un recours à ces puissants intercesseurs que sont Saint Antoine de Padoue et la Vierge de Lourdes. “Le don du Seigneur reste fidèle aux hommes pieux et sa bienveillance les conduira à jamais.” Si. 11, 17)


Comment ne pas nous prévaloir aujourd’hui de l’abbé DeLamarre que nous admirons et vénérons? Plus nous prierons avec confiance le Serviteur de Dieu, plus nous aurons des réponses à nos besoins et à nos demandes de tous genres. Ne manquons pas de faire connaître au grand jour toute faveur obtenue. Merci !

RUMEUR BIENFAISANTE

Par l’intercession de l’abbé DeLamarre, une personne sollicite la faveur d’être délivrée de sa dépendance aux médicaments. (G. P. Alma)

Guidé par une enseignante, qui l’a amené prier l’abbé DeLamarre, l’élève exprime sa prière: “Je désire être guéri de mon asthme.” (W. A. Chicoutimi)

Après un accident, qui aurait pu lui enlever un oeil, une bonne maman a demandé cette guérison à l’abbé DeLamarre. Au bout d’une semaine, l’enfant voyait à nouveau et son oeil était intact. (fait rapporté par la personne encore vivante: R. D. Québec).

Une personne qui s’intéresse à ce qui est publié dans le Bulletin, assure qu’elle prie pour que Dieu soit glorifié par son Serviteur et se dit convaincu qu’il avait l’étoffe d’un saint (L. C. Mtl.)

Une autre, s’oblige à prier pour la Cause E. D.. (G. T. prêtre, Montréal)

La faveur concernant la vente d’une maison a été obtenue (A.L. Chicoutimi)

PRIERE

Prière: Seigneur Jésus, Toi qui as dit: “demandez et vous recevrez”, nous te prions de glorifier sur cette terre ton fidèle Serviteur Elzéar DeLamarre. Prêtre selon ton coeur, il a su mettre en valeur son Sacerdoce, ses dons naturels et spirituels pour le bien des âmes, des pauvres et des orphelines. Accorde-nous, nous t’en supplions, la grâce que nous sollicitons par son intercession... Amen!

Colette Gagnon, a.m .Juin 2005

Avec l’approbation de l’Ordinaire de Chicoutimi


La Cause Elzéar DeLamarre
Les Antoniennes de Marie
927 rue Jacques-Cartier Est
Chicoutimi QC G7H 2A3

Site internet www.soeursantoniennes.org
site internet: www.causeEDL@soeursantoniennes.org

- Dépôt légal - Bibliothèque du Québec, 2003
- Dépôt légal - Bibliothèque du Canada, 2003
 

ISSN 1705-4141


[<] Retour aux bulletins

© 2009 Solution Globale Informatique