Bulletin de juin 2010
2010-05-05

Volume 8 Numéro 2

Une autre saison estivale ramènera-t-elle abondamment la généreuse et chaude caresse du soleil, la brise légère du vent, l’air pur des matins frais? « Être en attente » de ces bienfaits, voilà la plus réconfortante perspective. Donc, bon été à vous lecteurs et lectrices. À vrai dire, sans ambage ni éclat, le Bulletin s’adonne passionnément à sa tâche de diffusion des faits et gestes de celui qui est passé en laissant un sillage de marque que l’on peut suivre encore aujourd’hui. Une vie d’oeuvres, en effet, que celle de l’abbé Elzéar DeLamarre! Une vie dont chaque action, chaque projet, chaque oeuvre ont été déterminés, dans le plan de la Providence, pour honorer saint Antoine et la Vierge de Lourdes. Ce qu’il a accompli simplement, mais avec une ferveur d’âme particulière, lui a concilié tous les coeurs à l’instar de saint Antoine «qui eut le don d’exercer une influence sur le coeur du riche et de briller par son zèle».
 
Sous ce que le Serviteur de Dieu dénommait: «L’Oeuvre de Saint-Antoine» se coordonnaient: «Le Pain des Pauvres, l’Orphelinat, L’Association Universelle, Le Messager de Saint-Antoine, La Consécration des Enfants, La Fondation des Soeurs de Saint-Antoine et L’Oeuvre du Petit Séminariste». Chacune de ses oeuvres visait un but précis: le soutien des Pauvres, des Orphelins, la création des liens spirituels entre les amis de saint Antoine; la chronique mensuelle qui formera à la dévotion de saint Antoine, la consécration des enfants dès leur jeune âge, la création d’une Communauté qu’il désirait austère et enfin l’aide spirituelle et financière aux élèves appelés au sacerdoce. Cette longue énumération suffit pour se rendre compte de l’ampleur de la mission qu’il a si fidèlement accomplie. «C’est extraordinaire combien cet homme pensait à beaucoup de choses à la fois, et mettait en oeuvre simultanément plusieurs organisations et travaux.» (Messager, mars 1946)
 
Ses oeuvres furent fécondes et adéquates aux besoins de son temps.
 
À bien considérer les conditions de vie du Serviteur de Dieu, où l’ont appelé les desseins de la Providence sous les angles de sa dévotion à la Vierge et à celle de saint Antoine, c’est mettre en relief son amour, son zèle ainsi que la source qui fortifiaient son âme. En définitive, il sut accomplir sa mission aussi bien sociale que religieuse; avec bonhomie, mais, en même temps, avec une souveraine efficacité, il conduisait facilement les âmes à Notre-Dame et à saint Antoine et, par eux, à Notre-Seigneur.  Grâce «à sa détermination car, il ne lâchait pas prise face aux buts divers qu’il se proposait à atteindre», ainsi, est-il allé au bout du don de l’Esprit en lui. Don sans limite qui l’a contraint à accepter même, que d’autres s’enorgueillissent de ses oeuvres et de se les voir échapper, don qui l’amènera à se laisser guider par les exigences de l’Evangile. «Le zèle provient de l’intensité de l’amour», affirme St Thomas d’Aquin, voilà donc tout le secret de sa vie audacieuse, laborieuse et exemplaire. 
 
« Si Monsieur DeLamarre n’a pas deviné les desseins de Dieu, il a eu le mérite très grand de comprendre son langage et d’y ajuster sa conduite ». Tâche menée sans bruit de paroles, sans gestes spectaculaires par le plus patient des hommes et le plus maître de soi. (Messager, oct. 1950)
                                  
Avec quelles richesses personnelles l’abbé DeLamarre, en effet, devait-il répondre au plan de Dieu. C’est à l’occasion d’activités de loisirs, qu’une consoeur s’est accordé un temps dans le but de raviver ses souvenirs à l’égard de celui qui a toute son admiration. Pour se faire, elle s’est tout bonnement appliquée à explorer l’ouvrage de sa spiritualité rédigé par le Père Laurent Tremblay, o.m.i. Le relevé de tout ce qui est de nature à faire mention de ses qualités a fait l’objet de sa réflexion, en présenter le résultat, dans cet ordre alphabétique tel que suivi, ne peut que le mettre en lumière et qu’être bénéfique. Tout au long de sa vie, il a été:
 
Abandonné: Il n’a jamais choisi lui-même les routes qui s’ouvraient devant lui. À la fin de sa méritante vie il meurt paisiblement tout abandonné.
 
Accueillant: Qui donc, parmi les prêtres surtout, oubliera cet ermite sympathique et accueillant, au regard clair et franc, au sourire fin et bon. L’abbé DeLamarre se donna particulièrement à l’accueil aux pèlerins.
 
Actif:  L’homme d’action voué aux meilleures oeuvres de bienfaisance et de zèle. Si dévoué à toutes les bonnes causes, si actif malgré sa santé chancelante. Il est le type du prêtre actif et productif, aux journées longues. Selon la demande de la Mère Saint-Gabriel, il se constitua le conseiller actif du monastère.
 
Administrateur:  Il met au profit des autres ses qualités d’administrateur et de directeur. De cet homme de Dieu qui fut aussi un administrateur prudent et avisé, il avait un sens inné d’administrateur.
 
Adroit: Il savait très bien manier le ciseau. Il était peintre à ses heures.
 
Affable:  On n’oubliera pas de sitôt l’homme affable, le prêtre distingué et pieux que fut Monsieur DeLamarre.
 
Aimable:  C’était un modèle dans la communauté, pieux, intelligent, laborieux, aimable, chéri de tous.
 
Aimant: Chez lui les Pauvres furent l’objet d’une mystique véritable, d’un respect profond. Il a aimé les pauvres. C’est pour eux qu’il s’est crucifié à sa table de travail pour leur procurer du pain. Ses chers pèlerins, comme il les a aimés profondément. Il a aimé l’Eglise, le travail, tant cérébral que manuel. Il fut un grand amant de la nature, aima les bêtes, passionnément les arts, le journalisme, la carrière le tenta toute sa vie en effet. Il a grandement aimé ses compatriotes, profondément sa petite patrie, le Saguenay. Comme tous les vrais hommes de Dieu, il a aimé à la dimension de l’univers.
 
Aplomb:  Il décidait avec aplomb et ce qu’il voulait, nous le savions clairement.
 
Apostolique: L’éminentissime cardinal Bégin appréciait justement son ardeur pour le bien, son esprit d’apostolat, sa charité active et organisatrice.
 
Artiste: Il aimait la beauté des temples, leur ornementation par la peinture et la sculpture. Les cérémonies du culte le ravissaient, les ornements sacerdotaux, les vases sacrés n’étaient jamais trop riches ni trop précieux à ses yeux.
 
Assoiffé:  Ce prêtre, avide de culture, s’est d’abord appliqué à connaître le Seigneur.
 
Attachant:  Avec Monsieur DeLamarre disparaît l’une des figures les plus attachantes et les plus sympathiques de notre clergé.
 
Austère:  Monsieur DeLamarre avait un grand esprit surnaturel; austère, il désirait former une communauté de ce genre.
 
Ardent:  Il fut un fervent serviteur de Dieu et de Marie.
 
Avisé:  On ne peut étudier à fond l’abbé DeLamarre sans découvrir en lui l’homme avisé, très positif dans son action.
 
Bon: Il distribue souvent durant tout le jour, avec tant de bonté et d’onction aux pèlerins, la bonne parole qui console, relève, réconforte. Au souvenir de cette bonté accueillante, de cette charité vraiment surnaturelle, tous les coeurs s’émeuvent. Coeur bon, volonté ferme, il passait à travers toutes les difficultés sans se compromettre, sans compromettre les autres. Son apparence plutôt réservée donnait l’impression d’un homme sévère, mais sa bonté avait vite fait de briser la glace. Qui oubliera cet ermite, au regard clair et franc, au sourire fin et bon. Cette bonté inépuisable qu’on lui retrouve à toute heure et partout s’explique par le fait qu’il s’était entièrement donné. (à suivre)
 
Rumeurs bienfaisantes

• Une dame intéressée à connaître la Communauté et son Fondateur demande de la documentation dans ce but. Une autre sollicite la prière qu’on lui adresse, pour fin de diffusion; elle signale que ses demandes de faveurs trouvent une réponse. ( G. A.,Québec)
• Après avoir subi une perte d’emploi injustifiée, une dame s’est trouvée fort désorientée. Suite à une prière d’intercession réitérée à l’abbé DeLamarre, la situation s’est soudainement modifiée et un nouveau poste lui a été proposé à sa grande satisfaction.
À l’occasion de confidences, une consoeur dans son milieu, invite les personnes à confier leurs intentions à l’abbé DeLamarre. Les réponses s’avèrent positives généralement et elle se dit heureuse d’éveiller la confiance au Fondateur de la Communauté. (R.V., Laval)
 
Prière pour une demande de faveurs
 
Seigneur Jésus, Toi qui as dit: “demandez et vous recevrez”, nous te prions de glorifier sur cette terre ton fidèle Serviteur Elzéar DeLamarre. Prêtre selon ton coeur, il a su mettre en valeur son Sacerdoce, ses dons naturels et spirituels pour le bien des âmes, des pauvres et des orphelines. Accorde-nous, nous t’en supplions, la grâce que nous sollicitons par son intercession... Amen!
 
Colette Gagnon, a.m.                                                                                                Juin 2010
 
 

Avec l’approbation de l’Ordinaire de Chicoutimi
Prière de communiquer le récit des faveurs obtenues à:

La Cause Elzéar DeLamarre
Les Antoniennes de Marie
927 rue Jacques-Cartier Est
Chicoutimi QC G7H 2A3
Site internet: www.soeursantoniennes.org
Courrier: causeEDL@soeursantoniennes.org

>Dépôt légal - Bibliothèque du Québec, 2010
>Dépôt légal - Bibliothèque du Canada, 2010

ISSN 1705-4141

[<] Retour aux bulletins

© 2009 Solution Globale Informatique